Le Temple de Salomon est toujours debout

Le Temple de Salomon, l’emblème de la Maçonnerie pour de nombreux maçons, tire son mythe est tiré des Livres des Rois, mais la légende maçonnique fait des variantes. Si ce Temple n’a vraisemblablement pas existé, nous savons que les symboles, les légendes et les mythes nous indiquent une direction et c’est à chacun de nous d’en chercher le sens.

Pour moi, la Maçonnerie n’est pas à l’image que nous avons aujourd’hui d’une entreprise de maçonnerie, j’y vois plutôt une entreprise de restauration de châteaux anciens. Les occupants, à chaque époque, ont décoré suivant leur goût, suivant la mode ou pour rendre la demeure plus agréable. Le propriétaire actuel fait venir un architecte ou, si le château est classé monument historique, les responsables des bâtiments de France.

L’objectif étant de remettre le château au plus près de son état d’origine.

Pour ce faire, c’est délicatement que les murs, les sols et les plafonds doivent être nettoyés pour en arriver à retrouver l’original. Bien sûr, il faudra restaurer les outrages que les années et les hommes lui ont fait subir, mais quel plaisir, quelle satisfaction de découvrir enfin l’authentique. Notre démarche est bien celle de l’exceptionnel et de l’authentique !

Jésus parlait à ses apôtres du Royaume de Dieu qu’il fallait mériter.

Le Temple de Salomon est l’image maçonnique du Royaume.

L’un comme l’autre dit qu’il faut aller chercher en soi-même, tout d’abord une lumière, puis s’assurer de sa vision, puis cheminer pour découvrir le trésor. La difficulté c’est qu’aujourd’hui le joyau ressemble à un amas de détritus, mais il nous faut faire du ménage pour voir en dessous la merveille annoncée.

Le Temple de Salomon n’est pas à reconstruire, il a toujours été présent, toujours aussi splendide. Quand Jésus disait « Laissez venir à moi les petits enfants », il ne s’agissait pas d’âge mais de pureté, de perfection, d’innocence. Il s’adressait à des adultes, mais il leur demandait de se débarrasser de tous les vices que les humains lui ont inculqués tout au long de sa vie et de retrouver l’âme de sa naissance.

Toutefois, la perfection nous habite ; aussi, nous devons faire les efforts nécessaires pour retrouver notre “originalité”.

Il n’est pas question de construire un nouveau temple, ni une nouvelle religion (il y en a déjà trop!), moi e veux garder l’original !

Comme tout Apprenti, Compagnon ou Maître, j’ai suivi les conseils de mes anciens.

Il m’a fallu lire des bibliothèques entières : Wirth, Boucher, Guénon… mais il m’a fallu aussi essayer de comprendre la kabbale, j’ai même acheté des livres traitant de l’alchimie, les religions exotiques,…

Pourquoi ne pas m’avoir dit, au moins une fois, tu trouveras la réponse dans le rituel.

Est-ce cela le secret maçonnique ?

Le secret est en nous, la lumière aussi, le Temple de Salomon et le Royaume de Dieu indiquent la même chose. Il faut délicatement enlever les couches inutiles de notre conscience, faire tomber les murs de notre cerveau grâce à la Symbolique.

A l’évidence, la Maçonnerie nous propose des outils pour procéder au décrassage, au déconfinement. J’en arrive souvent à me demander si je n’ai pas conservé le bandeau sur les yeux du premier jour. Heureusement, j’ai une chance de pouvoir le faire tomber !

Le seul chemin à prendre, décidément, est celui de l’enthousiasme.

Alors, en ces temps bizarres, ne le perdons pas, pensons au moment où le chemin de notre Loge sera à nouveau ouvert.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire