En passant par un souterrain étroit

Lorsque l’impétrant entre pour la première fois dans le Temple, il doit se pencher, se courber, presque ramper pour passer par la porte basse.

Notre rituel le précise « Le Couvreur ouvre la porte AVEC BRUIT et fait entrer le Profane, fortement COURBÉ, comme s’il devait passer par un souterrain étroit.».

Lorsque cela est fait, l’Expert s’adresse au Vénérable en disant « Vénérable Maître, j’ai trouvé un Profane qui a voulu reprendre contact avec la terre. Je l’ai surpris au centre de la Terre, dans un caveau. Il m’a affirmé qu’il était libre et de bonnes mœurs. J’ai voulu l’amener et il a accepté d’être purifié par la Terre en passant par un souterrain étroit.

Quelle est donc cette purification par la Terre, lorsque le futur apprenti passe par le souterrain étroit ?

Avant d’arriver dans le Temple, le futur apprenti séjourne longuement dans le Cabinet de Réflexion. C’est au sein de ce lieu qu’il va prendre connaissance des éléments qui le composent et s’en imprégner.

En effet, ce Cabinet de Réflexion a 2 fonctions principales :

L’impétrant va devoir laisser le vieil homme derrière lui, celui qu’il a incarné – au sens étymologique du terme – jusqu’à présent pour devenir un nouvel initié.

Il laisse d’abord tous ses métaux puis on lui demande de rédiger son testament philosophique.

Il est sur le point de commencer une nouvelle vie mais en a-t-il simplement conscience ? Bien sûr, c’est lui qui a frappé à la porte du Temple. Il a sûrement passé la semaine, la journée à penser à ce moment avec un mélange d’excitation et d’appréhension. Il se prépare comme il le peut pour pénétrer dans un monde inconnu. Mais, à aucun moment, il ne peut soupçonner la portée de ce moment : il est sur le point de suivre un chemin initiatique. C’est un chemin à sens unique : aucun retour n’est possible car rien ne sera jamais plus comme avant.

C’est donc pourquoi il doit abandonner tout ce qui est mortel, soumis au temps, corruptible. Alors, privé de ses repères habituels, il laisse ses métaux et rédige son testament philosophique. Il se prépare à devenir un homme neuf, vierge de tout.

Lorsqu’il a réalisé cela, il peut expérimenter la deuxième fonction du Cabinet de Réflexion : l’immersion dans la materia prima, la Terre Primordiale : c’est la substance première. L’épreuve de la Terre contient toutes les formes de la Création.

Les symboles présents en témoignent : le pain, l’eau claire, la formule V.I.T.R.I.O.L, le sel et le soufre.

Les scientifiques parlent de soupe primordiale. C’est le milieu inerte à la base qui a été propice pour donner naissance à la vie. On peut le rapprocher aux premières heures du Cosmos. Tout était encore indifférencié, chaotique mais bientôt une structure régulière, ordonnée va émerger, fécondée par le Verbe.

L’impétrant est en contact avec toutes les éléments propices à donner la vie, telle une matrice nourricière. Et comme dans une réaction chimique où des molécules réagissent entre elles pour donner une nouvelle molécule, il va profiter de cette épreuve de la Terre, véritable incubateur, pour s’imprégner des éléments, se transmuter, se féconder et aboutir au futur Initié. Il va passer du non-être indifférencié à la Manifestation car dans ce milieu, il est en contact avec le principe créateur.

Bien que plongé dans les ténèbres, une petite lueur est présente. Cette lumière va servir de catalyseur pour faire germer l’étincelle de vie.

Placé dans Cabinet de Réflexion, le futur Initié est totalement intégré à l’Unité primordiale du Cosmos : le Tout à l’origine de toutes choses, le Un.

Et étant au contact du Tout, faisant parti du Tout, il peut y faire l’expérience de l’Absolu.

Lorsqu’il sort du Cabinet de Réflexion, il s’est donc purifié de ce qui le composait d’avant et il a été fécondé par tous les éléments primordiaux qui donnent naissance à la vie. Voilà pourquoi symboliquement, il est nu. Alors évidement, aujourd’hui ce n’est pas exactement le cas puisqu’il n’est «ni nu ni vêtu mais dans un état décent». Ce qui est important c’est que chaque partie de son corps qui va participer à recevoir la Transmission, soit nue de manière assurer un contact directement par la peau pour pénétrer au plus profond de son Être jusqu’à son Esprit.

Lorsqu’il quitte le Cabinet de Réflexion, il va passer par le souterrain étroit pour arriver dans le Temple, entre les Colonnes.

Ce passage va apporter un changement d’état. Fraîchement fécondé par la Terre Primordiale, il s’extrait à l’unité absolue. Il échappe à l’indifférenciation du néant pour s’individualiser. Il quitte le Un «unique et absolu», pour expérimenter le Deux «multiple et relatif », tel une cellule qui se divise et se multiplie par mitose. Mais il emporte avec lui une petite partie de ce Cosmos, une étincelle féconde de Lumière qu’il lui appartiendra de découvrir et d’entretenir.

Voilà pourquoi ce passage se fait par un souterrain étroit où il faut se courber et ramper. S’extirper du Tout nécessite certes de l’humilité mais aussi une véritable volonté car de là, va s’enclencher la différentiation.

Cette mutation lui permet de passer de la Terre – environnement matériel – au Temple – environnement spirituel. L’esprit sublime la matière et la matière rend concrète l’esprit.

L’Épreuve de la Terre permet, donc, au futur Initié de laisser derrière lui la personne qu’il était afin de pouvoir s’immerger dans la matrice primordiale du Cabinet de Réflexion et de goûter à l’Unité qui est à l’origine des choses. Il en sortira par le souterrain étroit, métamorphosé en passant du Un au Deux.

Cette mutation sera complétée par les autres éléments lors des voyages suivants et arrivera à son apogée lorsqu’il recevra la Lumière au troisième coup de maillet…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire