La Loge bleue

La Franc-Maçonnerie distingue par des couleurs les différents grades, Apprenti, Compagnon et Maître qui représentent respectivement le premier, deuxième et troisième grade au Rite Français Moderne. Nous parlons de Degré au rite Ecossais et au rite de Memphis. Nous appelons ces trois premiers Grades ou Degrés LOGE BLEUE.

Le bleu est une couleur primaire, c’est une couleur qui a toujours eu dans les différentes civilisations et religions une préférence symbolique. Doit-on cela à la couleur du ciel ? Il se peut que oui ! Nous devons nous référer par ce fait à une dimension cosmique. Les croyances primitives faisaient souvent référence au ciel et aux astres. En Franc-Maçonnerie, la voûte étoilée est le référentiel des loges bleues, nous apprenons à nous élever vers le ciel grâce à la perpendiculaire, et nous apprenons à nous situer grâce au compas. Ces deux outils prennent en considération des éléments qui nous entourent et que nous avons au-dessus de nos têtes.

Lors de notre réception d’Apprenti, notre passage de Compagnon et d’élévation à la Maîtrise, nous travaillons à l’acquisition d’une spiritualité accessible par le moyen d’outils, de symboles et de réflexion ésotérique.

Comme les anciens nomades, les hommes bleus du désert qui n’ont que la couleur du sable et du ciel, nous sommes, nous aussi, des nomades cherchant. Cette errance jadis des Touaregs et maintenant celle des Francs-Maçons, se ressemblent par leur façon d’être et avoir. Nos soifs de Connaissance et de Liberté nous animent autant que celles des rois du désert.

Couleur froide par excellence, le bleu fut souvent pris pour symbole de l’immortalité ou la couleur du paradis. Les Egyptiens étaient les seuls à savoir reproduire le bleu avec des pigments rares et chers, prenant ainsi une importance accrue dans la vie spirituelle. Le bleu fut souvent la couleur des grands rois de ce monde symbole de puissance, les religions aussi se sont accaparer de ce coloris que nous voyons souvent au travers des vitraux. De nos jours, cette teinte a un effet calmant que nous retrouvons surtout dans les hôpitaux.

La Franc-Maçonnerie a certainement pris cette qualification de loges Bleues pour affirmer le caractère divin et sacré, mais aussi du processus de renaissance tout au long de l’initiation.

L’alchimie, représentation de la recherche de la perfection tout comme le processus initiatique en Franc-Maçonnerie, est un savoir réservé aux initiés qui associent la philosophie, le cosmos, la préparation chimique et le symbole des couleurs. Prenant en considération les sept métaux, l’or, l’argent, le mercure, le plomb, l’étain, le fer et le cuivre et chacun associé à une planète : le Soleil, la Lune, Mercure, Saturne, Jupiter, Mars et Vénus. Le but de l’alchimiste est la recherche de la perfection ou de la transformation d’un métal imparfait comme le fer en une qualité plus noble. Nous retrouvons la couleur bleue après avoir chauffé le métal au moment du processus de transmutation. Pendant la chauffe du métal, on voit apparaître des couleurs différentes. Celles de l’œuvre principal : le noir, le blanc, le rouge. Celle de l’œuvre intermédiaire : le vert, le jaune, le bleu. Tout cela conduit à la recherche de la PIERRE PHILOSOPHALE, qui doit permettre la transmutation des métaux en or.

La Franc-Maçonnerie a certainement pris cette qualification de loges Bleues pour affirmer le caractère divin et sacré, mais aussi du processus de renaissance dans l’initiation. La Franc-Maçonnerie s’est dotée de richesses nombreuses autour d’elle et la référence aux loges bleues ne tient pas seulement à la seule couleur du ciel, mais aussi au caractère spirituel, à l’immortalité et à la puissance qu’elle symbolise, à la transmutation qu’elle procure aux initiés, tout cela réunit dans ces trois mots SAGESSE, FORCE et BEAUTE.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire